Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Huitres and co !
  • Huitres and co !
  • : Cypraea, strombus, lambis, conus,cymbiola, adomelon, volutes, pleurotomaria, nautiles, les coquilles de nos côtes,le blog d'un collectionneur de coquillage d'une vingtaine d'années
  • Contact

Bibiliographie

Voilà les ouvrages m'ayant permis de réaliser ce blog :

Compendium of seashells de Abbot et Dance édité chez Odissey

 

European Seashells de Poppe et Goto édité chezconch books

 

Guide des coquillages des Antilles de J-P Pointier et D. Lamy édité chez PLB

 

Les coquillages de nos côtes de Georges Chauvin édité chez Jean-Paul Gisserot

 

Les coquillages des côtes françaises de Philippe Bouchet et Rudo von Cosel édité par Ouest france

 

Les coquillages de S Peter Dance édité par Bordas collection oeil de la nature

 

Les coquillages marins de G.Lindner édité chez Delachaux et Niestlé

 

Le guide des escargots et limaces d'Europe de M.P Kerney et R.A.D Cameron édité chez Delachaux et Niestlé

 

350 coquillages du monde entier de Arianna Fulvo et Roberto Nistri édité chez Delachaux et Niestlé

 

Découvrir l'Atlantique de Steven Weinberg édité chez Nathan

 

Pêche à pied en bord de mer de G. Houdou et P.Durantel édité chez Artemis

 

Guide Vigot des coquillages et bivalves d'Europe de G. Linder édité chez Vigot.

 

Coquillages trésors de la mer de Leonard Hill édité chez Könemann.

Les coquillages, un monde étonnant, les bivalves de Jean Marcy édité chez Boubée

Compendium of landshells de R. Tucker Abbot et Ph. D édité chez American malacologists

 

The living Pleurotomariidae de Anseeuw et Goto édité chez ESP

 

Encyclopedia of marine Gastropods de A. Robin édité chez Conchbooks

 

Conchiologie néogénique de l'Aquitaine de M.Cossmann et A.Peyrot édité par les bulletins de la Linéenne de Bordeaux


Il faut aussi ajouter les bulletins de L'Association Française de Conchyliologie (AFC), Xenophora.

 

Recherche

Bienvenue

Salut à tous !
Je vais essayer de montrer la diversité des coquillages dans le monde à travers la présentation de spécimens provenant tous de ma collection personnelle.
Alors bonne visite et surtout ENJOY !
PS : Si vous voulez faire des dons afin d'augmenter ma collec'
j'ai rien contre.
 
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 17:36
Voilà une excellente question posée par Nenei.
Je vais essayer d'y répondre. Chaque coquillage cité, ou presque, a déjà fait l'objet d'un article, il suffit de cliquer sur le nom de la coquille pour accéder à  l'article.

Tout d'abord, la nacre est présente chez énormément de coquillages. La nacre est la couche irisée à l'intérieur d'une coquille. Elle est formée par la superposition de conchyoline et d'aragonite. Les Monodonta de nos côtes en ont par exemple, les
Nautiles sont nacrés eux aussi, les Pleurotomaires (ici, ici, ici ici, et encore ici), les Trochidae et les Turbinidae et même les moules d'eau douce.


Cependant seules certaines espèces sont utilisées à des fins commerciales. Pour avoir la nacre de la coquille, les coquillages concernés sont polis ce qui permet de faire apparaître les couches nacrées puis, pour les ramollir, les couches sont bouillies.
Dans un premier temps il y a le grand classique que sont les huitres perlières, par exemple la Pinctada margaritifera. Polies, elles permettent d' obtenir de gros morceaux de nacre assez lisses et fins.

bidou031.jpg

Les objets en nacre qui nécessitent de l'épaisseur (par exemple les boutons ou même certaines boîtes à bijoux) sont fait à base de  gros gastéropodes (cette industrie est d'ailleurs sur le point de les faire disparaître).
L'un des plus utilisés pour l'artisanat est le
Turbo marmoratus.

New3051-copie.jpg

Un autre qui est le coquillage des boutons est le Trochus niloticus.

Vend--e006-copie.jpg
Voilà la photo d'un de ces coquillages après son utilisation pour les boutons (la coquille est celle du Musée du coquillage)

Vend-e1044.JPG

On peut citer aussi la famille des Ormeaux (Haliotis), qui sont beaucoup utilisés dans l'artisanat. Comme les deux précédentes espèces, certains d'entre eux (les plus grosses espèces) sont gravement menacés. On peut citer, l'Haliotis rufescens et l'Haliotis midae.

Dsc00819.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Calyptre77 - dans La coquille dérivée